Des PC de bureau surpuissants (2)

Dell Alienware Aurora – Un ovni parmi les PC de bureau

Caractéristiques
Intel Core i7 960 (3,2 GHz), 9 Go de DDR3, 2 x 256 Go SSD en Raid 0, dual CrossFire Radeon HD 5870 1 Go, lecteur-graveur de DVD 16x, Windows 7 édition Familiale Premium 64 bits.

Depuis son rachat par Dell, la gamme d’ordinateurs Alienware épouse une nouvelle direction. Certes, il s’agit toujours de PC surpuissants, résolument taillés pour les joueurs chevronnés, mais les configurations font l’objet de multiples options à la carte, comme tous les modèles de Dell. Avec son look moderne et agressif, l’Aurora n’échappe pas à la règle : sa configuration de base, proposée à 1 200 euros environ, constitue un socle que vous pouvez librement adapter à vos besoins. Moyennant un budget pharaonique (comptez 2 800 € au minimum), vous pourrez l’équiper du dernier processeur à six cœurs d’Intel et d’une véritable batterie de cartes graphiques visant à épouser des performances de rêve ! La configuration qu’on a testée représente le nec plus ultra en matière de PC de bureau : le processeur Intel Core i7 960 est particuliè­rement bien équilibré et puissant (3,2 GHz). Et il est servi par un couple de cartes graphiques Radeon HD 5870 en CrossFire qui constitue un impressionnant arsenal pour les joueurs.

Une configuration très polyvalente

Principale originalité de cette configuration à la carte, la solution de stockage revêt de multiples aspects qui peuvent peser lourd sur la facture. Par défaut, le disque dur de 500 Go semble bien mal taillé pour une configuration aussi puissante. Vous pourrez heureusement le troquer contre deux disques durs SSD de 256 Go en Raid 0, qui assurent une réactivité exemplaire sous Windows 7 et les principales applications de création graphique. Fait sur mesure, l’Aurora est une magnifique configuration à la finition irréprochable. On apprécie en particulier le vaste choix des composants, mais également la qualité d’assemblage : la solution de refroidissement est très bien adaptée à la force dégagée. Un véritable ordinateur de rêve à la longévité prodigieuse… on n’en attendait d’ailleurs pas moins en regard de son prix !

Performances

L’Aurora constitue le nec plus ultra : du processeur aux cartes graphiques, en passant par la mémoire vive ou le support de stockage, les composants les plus puissants du marché sont réunis.

Ergonomie

Si son boîtier paraît peu engageant à première vue, il révèle un assemblage sans faille et une très bonne solution de refroidissement. Les multiples ports sont facilement accessibles.

Qualité/Prix

Dans sa configuration de base, l’Aurora déçoit par son manque d’espace disque et sa carte graphique de génération antérieure. Dopez-le avec une Radeon HD 5800 pour en tirer le meilleur parti.

Packard Bell iPower X3.0 I9592FR – Une base très solide à moindre coût

Caractéristiques
Intel Core i5 650 (3,2 GHz), 8 Go de DDR3, disque dur 1 To, AMD Radeon HD 5850 1 Go, lecteur-graveur de DVD 16x, Windows 7 édition Familiale Premium 64 bits.

Avec ses gammes de PC Media Center et ses configurations bureautiques à prix modique, Packard Bell s’est toujours adressé en premier lieu aux utilisateurs soucieux de leur budget. L’iPower X3.0 ne déroge pas à la règle : s’il renferme bien un arsenal adapté aux besoins des joueurs, il reste sous la barre des mille euros. Un véritable argument pour troquer une ancienne configuration contre une machine plus moderne, sans envisager un crédit sur vingt-quatre mois !

Un excellent rapport qualité/prix

Pour réussir un tel tour de force, Packard Bell a choisi des composants légèrement en deçà des solutions retenues par ses concurrents directs. Ainsi, vous ne trouverez pas un processeur Intel Core i7, mais un double cœur Intel Core i5. La différence se fera légèrement sentir pour les amateurs de logiciels de création graphique. En revanche, pour les joueurs purs et durs, l’écart restera relativement tolérable. D’autant plus que Packard Bell mise tout de même sur la dernière génération des cartes graphiques AMD-ATI, avec la Radeon HD 5850. Pleinement compatible DirectX 11, celle-ci est dotée d’une puissance légèrement inférieure à la Radeon HD 5870 qui équipe la plupart de ses concurrents directs. Parée d’une sortie HDMI, cette carte graphique offre une large polyvalence à la configuration de Packard Bell : vous en ferez le théâtre de tous vos loisirs numériques, au-delà des jeux vidéo. ­Discret et ergonomique, le boîtier retenu constitue un bon choix : deux ­tiroirs SATA vous permettent d’étendre facilement la capacité de stockage d’un téraoctet par défaut. On regrettera toutefois que les ventilateurs, un peu faiblards, dégagent un niveau sonore élevé lorsqu’on soumet la machine à un rude régime. Mais Packard Bell relève toutefois haut la main le pari qu’il s’est fixé : proposer une configuration puissante et équilibrée à moins de mille euros.

Performances

Si elle emprunte le look d’un pur PC de bureau, la machine de Packard Bell renferme tout de même des composants puissants, dans une configuration bien équilibrée.

Ergonomie

Bien conçu, le boîtier présente un accès facile à la plupart des connecteurs.
On apprécie son aspect passe-partout, mais on aurait préféré des ventilateurs un peu moins

Qualité/Prix

C’est l’un des atouts de cette machine : solidement équipée et réunissant des composants modernes, elle réussit le tour de force de ne pas dépasser la barre symbolique des mille euros.

LDLC PC Titan – AMD n’a pas dit son dernier mot !

Caractéristiques
AMD Phenom II X4 965 (3,4 GHz), 8 Go de DDR3, disque dur 1,5 To, AMD Radeon HD 5870 1 Go, lecteur-graveur de blu-ray, Windows 7 édition Familiale Premium 64 bits.

Après une année 2009 pour le moins difficile, marquée par l’hégémonie sans faille d’Intel sur toutes les gammes de processeurs, AMD reprend un nouveau souffle. Galvanisé par le succès de ses cartes graphiques Radeon HD 5000 et la longueur d’avan­ce prise sur son concurrent direct nVidia, le fondeur aligne une nouvelle gamme de processeurs au rapport qualité/prix très intéressant. Le CPU choisi dans cette configuration appartient toutefois à l’avant-dernière ligne de produit, depuis que le processeur à six cœurs a signé son entrée. Qu’à cela ne tienne : il constitue un socle relativement puissant pour soutenir une configuration équilibrée, qui ne lésine pas sur le moindre détail. On apprécie en premier lieu le choix du boîtier Xaser de Thermaltake et son alimentation de 700 watts, mais aussi la carte mère Asus M4A79XTD qui constitue l’un des fleurons des modèles dédiés aux processeurs AMD. LDLC fait ici le pari du tout-AMD, en enfichant une carte graphique Radeon HD 5870 de dernière génération, à l’image des configurations bien plus onéreuses d’Alienware ou Medion.

Un PC paré pour toutes les tâches

Relativement comparable à un processeur Intel Core i7 920 pour les jeux vidéo, la solution d’AMD permet à LDLC de contenir un prix abordable tout en ajoutant de multiples détails qui manquent aux solutions concurrentes. On apprécie notamment la présence d’un lecteur/graveur de ­
blu-ray et d’un disque dur de 1,5 To. Le boîtier assure un bon dégagement de la chaleur sans pour autant faire vrombir ses ventilateurs. Malgré son look futuriste qui semble la prédestiner aux joueurs, cette configuration est donc particulièrement équilibrée et conviendra à un usage polyvalent, en particulier aux loisirs numériques les plus ambitieux. Vous profiterez notamment du port HDMI pour relier le PC à un téléviseur LCD dernier cri. Un choix mesuré ! l

Performances

La configuration de LDLC est très équilibrée. Elle offre de bonnes performances générales, y compris dans les jeux vidéo dernier cri grâce à la carte graphique Radeon HD 5870.

Ergonomie

Correctement ventilé, le boîtier abrite un bloc d’alimentation bien adapté. On apprécie le choix de la carte mère Asus, qui offre une connectique très riche, et du lecteur/graveur de blu-ray.

Qualité/Prix

En choisissant un processeur moins cher que les solutions d’Intel, LDLC maintient un prix abordable tout en ajoutant une série de détails qui font la différence, en particulier le graveur de blu-ray.

Des PC de bureau surpuissants

Les PC de bureau n’ont pas dit leur dernier mot ! Ils constituent encore la seule solution pour gérer au mieux les tâches les plus ambitieuses.

5 PC surpuissants à partir de 990 €

Depuis trois ans déjà, les PC portables détrônent les configurations de bureau dans les étals des revendeurs. Avec des prix toujours plus attractifs et la révolution des netbooks, les consommateurs ont largement plébiscité cette gamme d’ordinateurs qui représentent aujourd’hui plus de 60 % des ventes. Il faut dire que les constructeurs ont su rivaliser d’ingéniosité : des PC ultra-portables de 10 pouces aux puissantes configurations de 17 pouces, on dispose désormais d’un choix très large, sans la moindre concession sur les usages. Mais si les PC portables et les netbooks constituent de formidables compagnons numériques au quotidien, il faut bien avouer que seules les tours bureautiques renferment le ­potentiel nécessaire aux activités les plus ambitieuses : jeux vidéo, montage de séquences vidéo en HD… vous devez vous résoudre à adopter un PC fixe pour mieux en profiter !

Intel ou AMD : choisissez votre camp

Le raz-de-marée des PC portables a eu raison de l’engouement de nombreux constructeurs emblématiques, aujourd’hui résolus à ne proposer que des configurations nomades. C’est le cas de Sony qui a cessé de produire des tours de bureau pour se consacrer à sa gamme Vaio. Heureusement, un village d’irréductibles résiste et propose des PC prêts à l’emploi, très puissants. Ceux-ci s’appuient sur les derniers processeurs d’Intel ou d’AMD, là où les ordinateurs portables s’articulent autour de déclinaisons plus modérées, visant avant tout à préserver l’autonomie d’une machine. Les processeurs à quatre cœurs (Intel Core i7 ou AMD Phenom II X4) constituent le socle de base et vous pouvez d’ores et déjà prétendre aux dernières évolutions technologiques moyennant un budget nettement supérieur, avec les premiers processeurs à six cœurs (Intel Core i7-980X et AMD Phenom II X6). Du côté des cartes graphiques, il faut également se résoudre à adopter un PC de bureau pour profiter des dernières évolutions. La quasi-totalité des PC portables et des netbooks se contente d’un chipset graphique intégré à la carte mère ; s’il suffit pour afficher des vidéos en 720p, il n’est pas assez puissant pour s’adonner aux derniers jeux vidéo. Là encore, seuls les PC de bureau vous permettent de tirer parti des jeux DirectX 11 à travers la gamme des Radeon HD 5000 d’AMD-ATI, ou les récentes GeForce GTX 400 de nVidia. Plongez dans notre sélection et adoptez la configuration qui correspond le mieux à vos besoins… et à votre budget !

Critères de test

Les performances

On soumette les PC de ce comparatif à une série de benchmarks, en particulier 3DMark Vantage, 3DMark 2006, PCMark Vantage et Cinebench 10.
Les plus graphiques
Nerf de la guerre, la carte graphique de ces PC de bureau est soumise à une batterie de tests complémentaires, avec des jeux DirectX 10.1 et DirectX 11.

Le stockage

Nous avons relevé les performances de la solution de stockage choisie par chaque constructeur à l’aide de HD Tach et de Crystal Disk Info.

Les points à surveiller

Évolutivité

Tous les PC de bureau de notre comparatif s’articulent autour de grands boîtiers, que vous pouvez facilement ouvrir pour remplacer l’un ou l’autre de ses composants. Vous serez amené à changer la carte graphique au bout de deux ans, pour doper à nouveau votre PC et prolonger sa durée de vie.

Homogénéité

C’est l’un des principaux points à surveiller : au-delà d’un boîtier clinquant et d’un processeur surdimensionné, les constructeurs réduisent l’intérêt d’une configuration en ajoutant une carte graphique en retrait. Veillez à choisir une configuration homogène, dans laquelle tous les composants seront au même niveau.

Medion Erazer X7703D – Luxe, polyvalence et efficacité

Caractéristiques
Processeur Intel Core i7 960 (3,2 GHz), 12 Go de DDR3,
disques durs 2 To + 500 Go, Radeon HD 5870 1 Go, combo
blu-ray/DVD-RW, Windows 7 édition Familiale Premium 64 bits

En marge de ses PC tout-en-un et netbooks à prix modéré, Medion se distingue avec cette configuration prodigieusement équipée qui combine tous les atouts d’un PC de purs gamers.

Figurant parmi les premiers constructeurs à s’être intéressé à ce type d’ordinateurs, Medion ne nous avait pas habitués à naviguer dans les eaux des PC surpuissants et des configurations dopées aux hormones. Et pourtant : l’Erazer X7703D apparaît comme l’une des machines de course les mieux équilibrées, et au rapport qualité/prix imbattable ! Entièrement conçue pour délivrer une puissance impressionnante, elle ne fait pas dans la dentelle. Ce PC s’articule autour d’un processeur à quatre cœurs haut de gamme (Core i7 960 cadencé à 3,2 GHz) et de pas moins de 12 Go de mémoire vive. À ce stade, les créatifs les plus ambitieux seront déjà aux anges : ce modèle dispose du potentiel suffisant pour manipuler simultanément tous les outils de la suite CS5 d’Adobe. Ajoutez à cela une Radeon HD 5870 et un stockage de 2,5 To s’articulant autour de deux disques durs et vous obtiendrez une configuration de rêve pour les joueurs de tous poils.
Des éléments choisis avec grand soin

Aligner des composants de pointe ne suffit pas : Medion l’a bien compris et soigne le moindre aspect de sa bête de course. On apprécie en premier lieu la qualité d’assemblage et le choix des composants : la carte mère X58 Platinum de MSI ne constitue pas une solution au rabais, comme c’est hélas souvent le cas sur des configurations complètes, et le boîtier est très bien conçu. Celui-ci donne même accès aux disques durs enfichés dans des ­tiroirs SATA ; une vraie bonne idée pour échanger facilement des données et remplacer au pied levé l’un des dis­ques de cette configuration. Mieux ­encore : en lieu et place d’un sempiternel lecteur/graveur de DVD, Medion privilégie un combo DVD/blu-ray. Si les bricoleurs préfèrent probablement monter leur propre configuration de toutes pièces, cet Erazer constitue une excellente solution pour tous les utilisateurs moins techniciens, en réunissant le summum de la technologie.

Performances

Très solidement équipé, l’Erazer de Medion séduit par le choix de ses composants. Aucun élément du PC n’est laissé au hasard. Un vrai régal pour les joueurs et les graphistes !

Ergonomie

Le boîtier bien conçu donne facilement accès aux disques durs logés dans des tiroirs en façade. Le système est bien ventilé. Seul bémol : il dégage un bruit non négligeable !

Qualité/Prix

Certes, cette configuration coûte cher mais il est possible d’obtenir une puissance équivalente en montant soi-même son PC. Pour les non-bricoleurs, il s’agit d’une solution exemplaire

PC 77 Autopsy L10 3.8 – Un design de rêve pour PC futuriste

Caractéristiques
Intel Core i7 930 (2,8 GHz), 8 Go de DDR3, Velociraptor 300 Go + disque dur 1,5 To, AMD Radeon HD 5870 1 Go, lecteur-graveur de DVD 20x, Windows 7 édition Familiale Premium 64 bits.

Un design de rêve pour PC futuriste

Sous ses allures avant-gardistes, la machine de l’assembleur PC 77 se distingue par des composants de pointe et un assemblage d’excellente qualité proposés à un très bon prix.

Réputé pour ses choix avisés et le grand soin apporté à l’assemblage de toutes ses configurations, PC 77 propose une configuration extrêmement puissante, résolument taillée pour les joueurs. Premier choix ergonomique qui en dit long sur la qualité de la finition : le boîtier Thermaltake Level 10, équipé de huit ventilateurs et d’une alimentation modulaire de 775 watts, constitue une solution très robuste pour abriter un tel monstre de puissance. On apprécie également le choix de la carte mère Gigabyte GA-X58 pour soutenir le véloce processeur Intel Core i7 930 (2,8 GHz). Dernier modèle en date du constructeur, cette carte mère est d’ores et déjà pleinement compatible avec la norme USB 3.0, ce qui lui assure une belle longévité. Mieux encore : conscient du potentiel de sa configuration, grâce à son très bon système de refroidissement, PC 77 overclocke par défaut le proces­seur à 3,8 GHz en le couplant à l’excel­lent ventirad NH-U12P de Noctua. Le résultat est particulièrement stable et permet d’obtenir des performances de rêve dans les jeux dernier cri… d’autant plus que la carte graphique Radeon HD 5870 est pleinement compatible DirectX 11.

Une finition très soignée

Pour soutenir le système d’exploitation, PC 77 a fait le choix du disque dur Velociraptor à 10 000 tours/min de Western Digital. Couplée à un second disque dur de 1,5 To du même constructeur, cette solution s’avère payante sous Windows 7. Le PC est extrêmement réactif et dispose d’un espace de stockage significatif. Malgré ses allures de char d’assaut, le boîtier de Thermaltake se laisse rapidement apprivoiser et vous pourrez librement mettre à jour les composants par la suite. Vous profiterez, en outre, d’un grand nombre de connecteurs facilement accessibles, en particulier de ports FireWire, de sorties audio digitales optiques et d’un port HDMI. Un sans-faute !

Performances

Les composants choisis offrent des performances exemplaires, à commencer par le processeur overclocké par PC77. On apprécie le choix du boîtier, très bien ajusté

Ergonomie

Le choix de la carte mère Gigabyte s’avère payant : ce modèle haut de gamme est doté de connecteurs bien répartis à l’arrière et en façade. Réactivité exemplaire du Velociraptor.

Qualité/Prix

L’Autopsy se distingue par un assemblage de haute qualité qui ne lésine pas sur le moindre détail. On réservera donc cette configuration à tous les joueurs avides de puissance !

Les meilleurs périphériques pour votre PC (5)

Les périphériques divers

Logitech G25 Racing Whee – Volant haut de gamme pour PC
Caractéristiques
Ensemble volant + pédalier + levier de vitesses – Retour de force
Compatible pour PC/PS3/PS2
Sans transformer votre ordinateur en véritable voiture de Formule 1 ou de rallye, un kit volant et pédalier vous permet de profiter à 200 % de vos jeux de course préférés. Dans ce domaine, le G25 Racing Wheel s’inscrit dans le haut de gamme en proposant un superbe volant à ­retour de force, très précis et un pédalier comprenant une pédale d’embrayage ainsi qu’un levier de vitesses indépendant. Son système de fixation très efficace évite qu’il ne se sépare du bureau dès le premier coup de volant. Vous pourrez même ­utiliser cet ensemble digne d’un ­pilote professionnel sur votre console PlayStation 3.

oxT’nB Acid Woodstock – Tous les formats courants de cartes mémoire
Caractéristiques
Lecteur de cartes mémoire – Compatible SD, MMC, XD, Memory Stick, Compact Flash, T-Flash.
Avec son look psychédélique, ce lecteur « tout-en-un » ­facilitera les transferts entre votre ordinateur et vos périphériques utilisant des cartes mémoire, quel que soit leur type. Ce petit bloc carré dispose en effet de différents slots correspondant aux principaux formats utilisés et leurs déclinaisons : SD (mini, micro…), MMC, Memory Stick, Compact Flash, XD, T-Flash, etc. Mieux encore : les transferts de données peuvent se faire entre les cartes elles-mêmes. Connecté à l’ordinateur via un port USB 2.0, l’Acid Woodstock fonctionne indifféremment sur Windows, Mac OS X et Linux.

Sanyo PLV-Z700 – Un poids lourd dans tous les sens du terme
Caractéristiques
Vidéoprojecteur tri-LCD – Full HD – Zoom 2x Contraste de 10 000:1 – 1 920 x 1 080 pix
2 x HDMI – 1 200 lumens – 7,5 kg
Très imposant et massif (environ 7,5 kg !), ce vidéoprojecteur n’est certes pas fait pour être trimballé partout, mais il est l’un des rares à pouvoir projeter une image en Full HD avec un rendu aussi excellent. De nombreux réglages de l’image sont possibles et le zoom x2 est efficace. Il fait également preuve d’une certaine discrétion du point de vue sonore malgré son système de ventilation, une qualité fort appréciable pendant une projection. Bien que son prix ait légèrement baissé depuis sa première commercialisation, le PLV-Z700 reste un produit réservé aux plus fortunés.

Saitek PS1000 Dual Analog Pad – L’indispensable compagnon du joueur
Caractéristiques
Pad analogique – Croix directionnelle –
2 sticks analogiques – 8 boutons programmables
Compatible avec les ordinateurs sous Windows mais aussi avec les consoles de jeux PlayStation 2 et 3, ce pad racé offre une excellente prise en main et se montre très réactif et précis. Ses nombreux boutons peuvent être reprogrammés grâce à un logiciel fourni. Mais l’originalité du PS1000 Dual Analog Pad est son mode de précision que l’on peut enclencher à tout moment pour réduire la sensibilité du stick analogique lors des missions délicates. Un périphérique absolument indispensable pour tout joueur digne de ce nom, et proposé à un prix qui ne devrait pas trop vous ruiner.

Les meilleurs périphériques pour votre PC (4)

Le son

Edifier M3200 – Un kit d’enceintes 2.1 qui a du coffre
Caractéristiques
Deux enceintes et un caisson de basses Puissance 34 watts RMS
Télécommande filaire

Si vous aimez monter le son quand vous écoutez de la musique sur votre ordinateur, ce kit composé de deux enceintes et d’un caisson de basses est fait pour vous. Avec sa puissance de 34 watts RMS, le M3200 d’Edifier fera vibrer votre sol et hurler vos voisins ! Même à pleine puissance, la qualité du son reste impeccable. Côté esthétique, l’ensemble est plutôt bien réussi avec notamment deux enceintes très design ainsi qu’une télécommande filaire sous forme de molette métallique. Le caisson dispose également à l’arrière d’entrées mini-jack et d’une molette de réglage du volume.

Koss HB79 – Un très bon casque audio à prix décent
Caractéristiques
Casque audio à transmission infrarouge
Alimentation x 2 piles
30-1 500 Hz
Fonctionnant avec un système de transmission à ­infrarouges, ce casque audio du constructeur Koss ne permet donc pas de s’éloigner beaucoup de la source musicale comme les modèles utilisant le wifi. à bonne distance, il offre néanmoins une très bonne qualité d’écoute pour un casque dans cette gamme de prix, ainsi qu’un confort appréciable. Casque dit « ouvert », le HB79 n’a pas été conçu pour isoler l’utilisateur en atténuant les bruits environnants. Une molette de réglage du volume et un interrupteur permettent de se rendre disponible lorsque c’est nécessaire. Ce casque fonctionne avec des piles classiques.

Logitech G35 – Du son spatial pour les amateurs de jeu vidéo
Caractéristiques
Casque-micro filaire – Son Dolby 7.1 Connexion USB
Bouton programmable
Ce casque-micro USB dit « fermé » a pour objectif de vous immerger totalement dans vos films ou jeux vidéo préférés en restituant notamment un son multicanal virtualisé en Dolby. La qualité est au rendez-vous, on se croit alors vraiment en plein cœur de l’action ! Malgré son apparence imposante, le G35 de Logitech parvient néanmoins à se faire oublier une fois posé sur la tête grâce à une ergonomie bien pensée. Trois boutons de contrôle de lecture ainsi qu’une molette de réglage du volume ont été judicieusement placés sur l’une des oreillettes. Le casque est aussi équipé d’un bouton de coupure du micro.

Asus Cine5 – Du son 5.1 dans une barre toute simple
Caractéristiques
Barre de son 5.1
Puissance de 15 watts RMS
3 entrées jack – 37,3 x10 x 10 cm
Pour profiter d’un son spatialisé en 5.1, il n’est pas obligatoire de disposer d’un ensemble composé de cinq enceintes et d’un caisson de basses. Il suffit pour cela de placer une barre de son, comme la Cine5 d’Asus, entre son ordinateur et soi pour que cette spatialisation soit recréée. Même si le résultat n’est pas aussi efficace qu’avec un véritable kit 5.1, ce dispositif beaucoup plus simple à mettre en place et bien moins encombrant permet d’obtenir les effets désirés. D’autant plus que la qualité sonore de la Cine5 est remarquable, même lorsque l’on pousse le volume à son maximum. l

Les périphériques réseau

Seagate FreeAgent DockStar – Le stockage en réseau en toute convivialité
Caractéristiques
4 ports USB 2.0 – 1 port ethernet (RJ45) 500 g – Alimentation nécessaire
8,6 x 8,5 x 3,8 cm
Pour centraliser vos données multimédias et les rendre ­accessibles à partir de tous les ­ordinateurs de la maison, rien ne vaut un système de type NAS. Dans ce domaine, le FreeAgent DockStar de Seagate n’est pas un disque dur en soi mais un adaptateur sur lequel on branche des disques externes de Seagate. Ce produit se démarque par une simplicité d’utilisation inégalée, permettant à n’importe qui de le configurer et de l’utiliser en quelques minutes. Compatible avec tous les systèmes d’exploitation courants (Windows, Mac OS X et Linux), il rend également les données stockées accessibles via internet.

Devolo dLAN 200AV mini – Un kit CPL performant et très discret
Caractéristiques
Kit CPL – 200 Mbits/s
1 ethernet Intellon 6400A 1G
9 x 5 x 3 cm
Avec seulement 9 cm de longueur, 5 cm de largeur et 3 cm d’épaisseur, ce kit CPL (courant porteur en ligne) est quasiment deux fois moins volumineux que les plus gros de ses concurrents, ce qui lui permet de se ­brancher sur les prises les plus inaccessibles. Cette petite taille ne nuit pourtant pas à ses performances : le dLAN 200AV fournit en effet des ­débits assez importants, même lorsqu’il est soumis à des perturbations électriques. Il vous permettra de créer un réseau sans fil domestique en quelques secondes, en utilisant simplement les prises de ­courant de votre habitation.

Iomega iConnect Wireless Data Station – Un boîtier réseau en ethernet et wifi
Caractéristiques
Boîtier réseau avec 4 ports USB 2.0 Compatibilité UpnP et DLNA
Ethernet et wifi
Avec ce boîtier réseau du constructeur Iomega, il vous suffira de brancher vos disques durs externes et clés USB sur l’un des quatre ports disponibles pour rendre leur contenu accessible sur un réseau local. La grande originalité de ce produit, par rapport à ses concurrents, est sa capacité à se connecter au routeur soit avec un câble ethernet, soit en wifi. De plus, sa compatibilité avec les normes DLNA et UpnP autorise la diffusion des contenus audio et vidéo vers des appareils comme les consoles ­PlayStation 3 et Xbox 360. Son look sobre lui permet de s’installer en toute discrétion dans le salon. l

Sitecom WL-326 Wireless 3G – Un réseau wifi à partir d’une clé 3G
Caractéristiques
Routeur 3G wifi – Norme 802.11n
1 port USB – Deux ports ethernet
Wep/WPA/QoS
Très compact et dépourvu d’antenne extérieure, le ­WL-326 de Sitecom se fait discret avec son look très sobre. Ce routeur vous permet de créer en quelques minutes un réseau wifi à votre domicile en y branchant soit un câble ethernet (si on dispose d’une connexion ADSL), soit une clé 3G (fournie par un opérateur de téléphonie mobile) sur le port USB situé à l’arrière. On peut donc ensuite connecter tous ses appareils wifi en utilisant la norme 802.11n, plus rapide et ­offrant une meilleure portée que ses prédécesseurs, tout en sécurisant cet accès sans fil via un mot de passe WEP, WPA ou même WPA 2.

Les meilleurs périphériques pour votre PC (3)

Les claviers et souris

Logitech Anywhere MX – La souris optique pour surfaces en verre

Caractéristiques
Souris optique compatible avec le verre Molette à crans – Deux boutons latéraux Dongle sans fil
Grâce à cette souris innovante de Logitech, les personnes travaillant sur des surfaces en verre peuvent enfin abandonner leur souris à boule. L’Anywhere MX est en effet capable de corriger les variations lumineuses causées par ce type de surface lorsqu’on utilise une souris optique classique. Compatible sur presque toutes les surfaces, cette souris haut de gamme, au prix en conséquence, dispose d’une molette à crans, de deux boutons latéraux ainsi que d’un variateur de sensibilité du capteur. De plus, elle est livrée avec un mini-récepteur sans fil qui pourra communiquer simultanément avec plusieurs appareils de Logitech (souris, claviers…).

Razer Lycosa – Un clavier rétro-éclairé pour les noctambules

Caractéristiques
Clavier filaire rétro-éclairé – Programmable
1 port USB – Prises casque et micro
46,9 x 22,1 x 1,5 cm
Ce clavier haut de gamme ­dispose d’un système de rétro-éclairage (dont on peut faire varier l’intensité) permettant son utilisation même dans le noir le plus total il est bien sûr possible de le désactiver. Dédié notamment aux adeptes des jeux vidéo, le Lycosa autorise la programmation de macros, c’est-à-dire des successions de frappes sur certaines touches. Ses touches en gomme amortissent agréablement la frappe au clavier. Un port USB, deux prises audio (casque et micro) ainsi qu’un repose-poignets amovible permettent d’assurer également un bon confort d’utilisation pour les longues soirées de jeu.

Logitech G110 – Il a tout ce qu’il faut pour les joueurs
Caractéristiques
Clavier filaire rétro-éclairé – Programmable 1 port USB – Prises casque et micro
50,5 x 23,5 x 2,5 cm
Dans la lignée du Lycosa, le clavier rétro-éclairé G110 de Logitech est adapté à tous les usages, y compris les jeux vidéo. Il permet également de programmer des macros (jusqu’à 36) que l’on peut lancer d’une simple pression sur une des douze touches dédiées. La partie supérieure comporte deux prises casque et micro avec interrupteurs, tandis que la zone droite propose les touches multimédias pour la musique et la vidéo. En mode « Jeu », le clavier désactive automatiquement la touche Windows pour éviter tout arrêt impromptu. Ultime raffinement : vous pourrez même modifier la couleur du rétro-éclairage.

Microsoft Wireless Comfort Desktop 5000 – Le confort d’utilisation avant tout
Caractéristiques
Ensemble clavier sans fil ergonomique et souris optique – Repose-poignets.
47 x 22 x 3 cm
Contrairement à de nombreux claviers dits « ergonomiques », ce modèle sans fil proposé par Microsoft a le bon goût de ne pas être trop large et encombrant. Avec sa forme en courbe et son repose-poignets antidérapant, il a été étudié pour offrir le meilleur confort d’utilisation possible en positionnant correctement les mains de l’utilisateur. Ce clavier dispose bien entendu des traditionnelles touches multimédias et de lancement rapide. Il est ­accompagné d’une souris optique sans fil BlueTrack (à laser bleu) dotée de cinq boutons, utilisable par les gauchers comme les droitiers.

Les webcams

Creative Labs Live! Cam Optia AF – Une webcam à l’aise même dans la pénombre
Caractéristiques
Webcam 2 Mpix – Orientable
Autofocus – Deux micros intégrés
Rotation sur 270°
Peu encombrante et très ­design, cette webcam se positionne clairement dans le haut de gamme. Dotée d’un capteur de 2 Mpix, elle offre une excellente qualité d’image, même dans la pénombre, et une bonne réactivité aux mouvements du sujet. Orientable ­horizontalement jusqu’à 270°, elle profite également de son système de fixation particulièrement efficace qui évite les chutes ­intempestives. Les fonctions de suivi du visage et de mise au point automatique s’avèrent très utiles lors des sessions de chat. Ses deux micros ­intégrés permettent enfin d’atténuer les bruits parasites.

Hercules Dualpix Infinite – Un bon rapport qualité/prix
Caractéristiques
Webcam 2 Mpix – Autofocus
Grand-angle – Micro intégré
Câble de 1,8 m
Cette webcam du constructeur Hercules propose, pour un prix relativement modique, toutes les fonctions appréciées des utilisateurs : capteur de 2 Mpix, mise au point automatique, lentille grand angle (jusqu’à 70°), micro intégré… Très esthétique, la Dualpix Infinite dispose aussi d’un clip de fixation efficace qui s’adapte à tous les écrans. Pour enrichir vos sessions de chat, le logiciel Xtra Controller (fourni avec la webcam) permet d’incruster dans l’image vos photos ou vidéos présentes sur ­l’ordinateur. Il dispose également d’un pointeur en forme de main contrôlable avec la souris, pratique pour les commentaires. l

Microsoft LIFECAM Cinema – La haute définition en format 16/9
Caractéristiques
Webcam HD 720p – Format 16/9
Autofocus – Micro numérique
720p – 30 images/seconde
Pour se différencier des webcams intégrées sur un grand nombre d’­ordinateurs portables, les constructeurs ­misent désormais sur la haute définition. C’est le cas de la ­LifeCam Cinema de Microsoft, capable de filmer en définition 720p et au format 16/9 jusqu’à 30 images par seconde. Elle offre ainsi une qualité d’image remarquable, à condition de disposer d’une luminosité suffisante. D’autre part, son micro entièrement numérique permet d’améliorer la qualité vocale en tentant d’éliminer les bruits environnants. Le pied flexible en caoutchouc assure un maintien efficace sur tous les supports. l

Logitech QuickCam Communicate Deluxe – Images nettes et son de qualité
Caractéristiques
Webcam 1,3 Mpix – Capteur CMOS
1 micro intégré
Vidéo en 1 280 x 1 024 pixels
Avec son capteur CMOS de 1,3 Mpix, cette webcam de Logitech parvient à fournir
des images nettes et fluides. Elle dispose notamment d’une technologie censée améliorer le réalisme des images, y compris dans des conditions de faible luminosité. Mais c’est surtout par sa qualité sonore exceptionnelle, très claire et sans bruits de fond, que la QuickCam Communicate Deluxe se distingue. Un atout qu’apprécieront particulièrement tous les adeptes des chats audio et vidéo. Cependant pour ce prix, on aurait apprécié la présence d’un système d’autofocus à la place de la molette de mise au point manuelle. l

Les meilleurs périphériques pour votre PC (2)

Les écrans

Samsung SyncMaster P2450H – Une qualité d’image irréprochable

Très design, cet écran plat de 24 pouces au format 16/9 est capable d’afficher images et vidéos avec une qualité excellente, notamment grâce à un système de contraste dynamique et à une très bonne luminosité. Sa résolution native de 1 920 x 1 080 pixels le rend compatible Full HD, ce qui permet de profiter notamment des DVD blu-ray en qualité optimale. Avec sa ­triple connectique (VGA, DVI-D et HDMI) et son temps de réponse de 2 ms, le SyncMaster P2450H se révèle complet et polyvalent, et constitue surtout un support de choix pour regarder des films sur un ordinateur ou bien encore pour jouer à des jeux vidéo.

Iiyama Prolite B2209HDS-1 – Des vidéos Full HD sur un écran 22 pouces

Malgré sa diagonale de 22 pouces, ce moniteur LCD est capable d’afficher des contenus vidéo en Full HD, puisqu’il dispose d’une résolution de 1 920 x 1 080 pixels. Son taux de contraste élevé et sa bonne luminosité offrent une image irréprochable, tandis que son temps de réponse de 2 ms le rend apte à une utilisation pour les jeux vidéo. Côté connectique, le B2209HDS-1 est plutôt bien loti puisqu’il propose trois entrées vidéo (VGA, HDMI et DVI). Pour obtenir un meilleur confort de visionnage, sa dalle peut être orientée en modes paysage et portrait, mais elle peut aussi être légèrement inclinée en avant ou en arrière.

AOC V22+ – Un écran plat à diodes bon marché

Grâce à la technologie à diodes (LED) qu’il utilise, cet écran plat d’une diagonale de 22 pouces offre un contraste bien ­supérieur à la moyenne tout en consommant beaucoup moins d’énergie. Surtout, il est proposé à un tarif très intéressant pour ce type de technologie. Avec son temps de réponse de 22 ms, il sera parfaitement adapté aux besoins des amateurs de jeux vidéo. Ultra-fin avec seulement 1,8 cm d’épaisseur et très réussi du point de vue esthétique, l’AOC V22+ dispose en outre de connectiques VGA et HDMI, d’une webcam de 1,3 Mpix, d’un micro ainsi que de deux haut-­parleurs intégrés. l

Lenovo L2251X – Un écran écolo, juste pour travailler

Avec un temps de réponse annoncé de l’ordre de 5 ms et une luminosité relativement ­faible, cet écran plat de 22 pouces n’est clairement pas destiné aux jeux vidéo et contenus multimédias. Son principal argument de vente, très en vogue en ce moment, est la préservation de l’environnement : en partie fabriqué avec des plastiques recyclés, le L2251X, peu gourmand en énergie, ne consomme que 20 watts environ. Certains matériaux toxiques, comme ­l’arsenic et le mercure, ont été exclus dans le processus de fabrication. Orientable en mode portrait et ­étirable en hauteur, l’écran dispose d’une webcam intégrée, d’une entrée HDMI ainsi que de deux ports USB.

Les imprimantes

Lexmark Interact S605 – Une multifonction wifi à écran tactile

Le grand écran tactile, très ­lumineux, de cette imprimante multifonction à jet d’encre n’a pas seulement une fonction ­esthétique. Il permet surtout de la piloter beaucoup plus facilement qu’avec les boutons traditionnels, mais aussi de se connecter à internet, via le wifi intégré, afin de profiter de divers services en ligne liés à l’impression (retouche d’images, récupération de photos sur des albums en ligne, commande de cartouches…). Pour couronner le tout, l’Interact S605 de Lexmark affiche également des performances ­satisfaisantes et un coût à la page correct, l’ensemble pour un prix très ­intéressant.

Brother DCP 195C – Simple, compacte et économique

Proposée à un prix plancher, cette imprimante multifonction n’est certes pas ce qui se fait de mieux en la matière, mais elle remplit pourtant très correctement ses tâches d’impression (en noir et blanc comme en couleur), de numérisation et de photocopie. D’un encombrement très réduit, elle se ­pilote uniquement avec le petit écran LCD et les touches en façade, ce qui rend particulièrement simple son utilisation. Cette multifonction offre, en outre, un prix à la page satisfaisant pour ce type de modèle d’entrée de gamme. Seule la connectivité fait défaut, puisque l’imprimante ne peut être branchée en réseau.

Epson CX16 – Une multifonction laser couleur abordable

Si vous faites partie des utilisateurs les plus exigeants en matière d’impression, sachez que les multifonctions laser couleur sont devenues, depuis peu de temps, abordables pour les particuliers. Pour preuve, l’AcuLaser CX16 d’Epson, proposée à 279 euros, semble avoir été conçue pour un usage domestique : son look étudié est moins austère que ce qui se fait habituellement, son encombrement est réduit, son utilisation est simple et surtout, le coût de ses cartouches est relativement faible… Le seul bémol qu’on puisse lui reprocher, c’est l’absence de port ethernet qui empêche son utilisation sur un réseau local.

Canon Pixma MP980 – Une excellente qualité d’impression photos

Si vous privilégiez la qualité d’impression de vos photos, la Pixma MP980 devrait vous satisfaire pleinement puisqu’elle excelle tout simplement dans ce domaine. Très pratique à utiliser grâce à son écran couleur et à sa molette tactile, elle est également assez rapide et particulièrement silencieuse. Équipée de connexions ethernet et wifi, cette imprimante multifonction dispose même d’un système automatique d’impression en recto verso, idéal pour économiser du papier. Son scanner permet de réaliser des numérisations de très bonne qualité, sans aucun temps de préchauffage. Bref, un excellent choix !

Les meilleurs périphériques pour votre PC

Pour exploiter tout le potentiel de votre PC, découvrez la sélection des meilleurs périphériques dans les principaux domaines.

Bien que les ordinateurs de bureau soient par définition multifonctions dans leur configuration d’origine, c’est par le biais des périphériques qu’on leur ajoute qu’ils dévoilent réellement toutes leurs capacités. Pour vous aider à choisir les meilleurs d’entre eux, qui donneront de la valeur ajoutée à votre PC, nous vous présentons donc dans ce dossier une ­sélection de produits que nous ­jugeons dignes d’intérêt, que ce soit pour leurs fonctionnalités spécifiques, leur côté pratique ou leur rapport qualité/prix particulièrement intéressant. Dans la catégorie des périphériques de stockage, vous retrouverez ainsi des disques durs externes et clés USB sécurisées, mais aussi un disque SSD, une technologie hybride qui tend à s’imposer de plus en plus dans ce domaine, bien qu’elle soit encore onéreuse. On passera ensuite aux écrans plats pour ordinateurs, rouages essentiels d’une configuration pour tous ceux qui utilisent leur PC comme lecteur de films ou comme console de jeux vidéo.

Côté impression, on se penchera sur quatre modèles d’imprimantes multifonctions, toutes en couleur mais utilisant soit la technologie à jet d’encre, soit le laser. Les claviers et souris ne seront pas en reste puisque vous découvrirez des modèles dédiés aux « serial ­gamers », les accros des jeux vidéo, mais aussi une souris optique fonctionnant même sur une surface en verre. Les adeptes de la visioconférence pourront également découvrir quelques webcams très performantes, dont certaines capables de les filmer en haute définition. Après une catégorie dédiée au son (haut-parleurs, casques audio…) et une autre aux réseaux domestiques (routeur wifi, kit CPL, passerelle multimédia…), on conclura ce dossier shopping par quelques périphériques bien moins indispensables, mais tout aussi attractifs.

Les périphériques de stockage

A-Data NH01 – Un des pionniers de l’USB 3.0

Pour profiter de tout le ­potentiel de ce disque dur externe au format 2,5 pouces, il vous faudra posséder un ordinateur tout récent, puisqu’il est un des premiers à exploiter la technologie de transfert USB 3.0. Grâce à celle-ci, le NH01 offre des débits de l’ordre de 70 Mo/s, soit environ trois fois supérieurs à ceux de l’USB 2.0 classique. Idéal pour transférer des fichiers très volumineux sans perdre de temps. Si votre PC n’est pas encore équipé d’un port USB 3.0, vous pourrez néanmoins utiliser ce disque dur, mais ce sera alors avec un taux de transfert inférieur à sa capacité maximale.

Iomega eGo 500 Go – La beauté alliée à la robustesse

Alors que la plupart des disques durs externes antichocs ont des looks quelque peu disgracieux, l’eGo se paie le luxe d’arborer une coque très design tout en étant capable de protéger vos données lors de vos déplacements. Ici, aucun gros ruban de caoutchouc ne vient entourer le boîtier : tout le système d’amortissement des chocs, la technologie Drop Guard, se trouve à l’intérieur. Avec ses 8 Mo de mémoire cache, les performances en lecture et en écriture sont satisfaisantes. Enfin, des ­logiciels de sauvegarde locale, de synchronisation et de sauvegarde en ligne sont proposés en téléchargement.

LaCie Rugged Safe – Un coffre-fort pour stocker vos données

Les disques durs externes étant très sensibles aux chocs, le constructeur LaCie ­propose des modèles antichocs spécialement dédiés à ceux qui souhaitent protéger au mieux leurs données. Le petit dernier de cette gamme, le Rugged Safe, est ainsi entouré d’une gaine de caoutchouc et dispose d’absorbeurs internes de chocs. Mais ce disque dur de 500 Go au format 2,5 pouces va encore plus loin dans la sécurité, en limitant l’accès au disque dur par un système de reconnaissance des empreintes digitales. On peut ainsi configurer l’accès pour dix utilisateurs différents ou bien définir un mot de passe d’accès au disque. l

Transcend JetFlash 620 – Une clé USB légère et sécurisée

Beaucoup plus petites et ­légères, les clés USB de grande capacité s’avèrent bien plus pratiques que les disques durs externes pour emporter ses données avec soi. Proposée en version 16 Go (mais aussi en 32 Go), la JetFlash 620 de Transcend propose en plus un système de cryptage des données en AES 256 bits qui permet de créer une zone protégée nécessitant un accès par mot de passe. Elle offre également des vitesses de lecture et d’écriture des données qui sont très honorables. Légère et compacte, la JetFlash 620 de 16 go est en outre vendue à un prix réellement attractif pour une telle ­capacité de stockage.

Western Digital Caviar SE WD5000KS – Un disque dur interne performant et silencieux

Avec ses 500 Go disponibles, ce disque dur interne de la gamme Caviar de Western ­Digital vous permettra de booster la capacité de stockage votre PC pour un prix très raisonnable. Malgré une ­vitesse de rotation établie à 7 200 tours/min, le Caviar SE WD5000KS se révèle particulièrement silencieux lors de son utilisation, consomme très peu d’énergie et dégage donc beaucoup moins de chaleur que les modèles similaires. Ce disque au ­format 3,5 pouces affiche également de très bonnes performances en termes de vitesse de lecture et d’écriture, notamment grâce à sa mémoire cache de 16 Mo.

Buffalo MicroStation SSD 32 Go – Un compromis entre disque dur et clé USB

Beaucoup moins encombrant qu’un disque dur externe au format 2,5 pouces, mais un peu cher au vu de sa capacité de stockage, ce disque dur utilisant la technologie SSD (Solid-State Drive) présente l’avantage d’être beaucoup plus résistant au choc et offre de très bons taux de transfert. Dommage qu’il se connecte à votre ordinateur via un port USB 2.0, ce qui limite quelque peu ses performances. En attendant que cette technologie nouvelle se démocratise, ce qui devrait arriver sous peu, le Buffalo MicroStation SSD 32 Go reste malheureusement réservé aux plus fortunés compte tenu de son prix au gigaoctet.

 

29 cartes graphiques testées (2)

Point of view GeForce GT240 1 Go – Overclockée et dotée d’un bon potentiel

S’il s’agit encore d’une carte d’ancienne génération, cette déclinaison signée Sapphire brille par son système de refroidissement et son overclocking : dans cette gamme de prix, elle brille dans les jeux DirectX 9 et 10.1 et vous permet ainsi de vous adonner à certains titres récents, comme Dragon Age. l

Caractéristiques
Nvidia GeForce GT240, 1 Go de GDDR3, DVI, HDMI, VGA, consommation 61 watts.

MSI Radeon HD 5570 CrossFireX – Tout pour la vidéo HD,la polyvalence en sus

Vous souhaitez investir dans une carte moderne et polyvalente ? La Radeon HD 5570 est faite pour vous : si les performances sont très limitées dans les jeux récents, vous disposez d’une carte dernier cri en matière de vidéo HD équipée d’un port HDMI. Le ventilateur de MSI est très silencieux.

Caractéristiques
AMD Radeon HD 5570, 1 Go de GDDR5, DVI, HDMI, VGA, consommation 45 watts.

Gigabyte Radeon HD 5570 – Overclockée et dotée d’un bon potentiel

S’il s’agit encore d’une carte d’ancienne génération, cette déclinaison signée Sapphire brille par son système de refroidissement et son overclocking : dans cette gamme de prix, elle brille dans les jeux DirectX 9 et 10.1 et vous permet ainsi de vous adonner à certains titres récents, comme Dragon Age. l

Caractéristiques
Nvidia GeForce GT240, 1 Go de GDDR3, DVI, HDMI, VGA, consommation 61 watts.

Asus EAH 5450 Silent DI – Silence, elle tourne !

N’espérez pas faire tourner des jeux récents sur cette carte DirectX 11 aux performances limitées. Son objectif est tout autre : consommant très peu d’énergie, elle est surtout dotée d’un système de refroidissement passif. Un silence absolu règne pendant vos séances de cinéma HD !

Caractéristiques
AMD Radeon HD 5450, 1 Go de GDDR3, DVI, HDMI, VGA, consommation 20 watts.

Des cartes pour jouer à tous les jeux
Des produits polyvalents qui vous permettront de jouer dans d’excellentes conditions.

Ces produits sont conçus pour séduire le plus grand nombre… Prix attractifs, performances honnêtes, ils répondront aux attentes de la majorité des utilisateurs, même les plus exigeants. Les jeux qui fonctionnent sur ces cartes sont légion. Tout le catalogue de titres vidéoludiques est susceptible de fonctionner sur ces puces. Celles-ci n’ont pratiquement pas de limites, à part les hautes résolutions accompagnées de filtrages importants. Mais l’essentiel n’est pas là. Avec ces puces intégrées dans votre machine, vous ferez un achat raisonnable et surtout, vous ne devriez pas être déçu par leurs performances. Car elles réussissent à faire le grand écart entre le jeu et la vidéo haute définition. Ces cartes sont toutes équipées pour décoder les blu-ray ou les fichiers MKV de vos films préférés. Bien entendu, elles exploitent les capacités de Windows 7 à distribuer le calcul sur leur GPU pour votre plus grand plaisir, puisque cette fonction permet, sans se ruiner, d’acquérir une machine très performante à moindre frais.

Compromis entre performances et prix

Les jeux fonctionnent sans le moindre souci, même les FPS gourmands, à condition de laisser le niveau des filtrages de texture à un niveau raisonnable. Pour jouer à fond avec tous les réglages d’un jeu, jetez plutôt votre dévolu sur la catégorie suivante et ses modèles haut de gamme. Dans ce ­segment technique ultraconcurrentiel, ATI ­domine par la profusion de ses produits, tous compatibles avec l’API DirectX 11. Toutefois, nVidia n’a pas dit son dernier mot, et sa très récente GeForce GTX 460 offre des performances équilibrées, qui font oublier son entrée tardive dans le marché des cartes DirectX 11. Elle conjugue des fonctionnalités complémentaires comme la gestion de PhysX, de Cuda ou de l’affichage 3D, tout en présentant des performances dans la veine de la gamme supérieure. Pour différencier deux modèles s’articulant autour du même type de carte, étudiez le système de refroidissement. Les modèles ultra-­silencieux et offrant un bon potentiel à l’overclocking disposeront d’une plus grande longévité.

Zotac GeForce GTX 460 768 Mo – Le caméléon reprend des couleurs

Après s’être immiscée dans le marché des cartes DirectX 11 très haut de gamme avec les GTX 470 et 480, au prix d’une consommation électrique et d’une surchauffe considérables, nVidia se réoriente vers le marché des joueurs au budget plus serré. Bien lui en a pris : bâtie autour d’une nouvelle puce, la GTX 460 est un modèle affichant d’excellentes performances, dans la lignée des Radeon HD 5850. Cette version correspond toutefois au seul modèle disponible à moins de 200 euros et dispose de 768 Mo de mémoire vidéo contre 1 Go pour le modèle supérieur, vendu 30 euros plus cher. Une solution moderne et performante !

Caractéristiques
nVidia GeForce GTX 460, 768 Mo de GDDR5, 2 DVI, HDMI, consommation 150 watts.

Sapphire Radeon HD 5770 Vapor-XS OC – De bonnes performances à un prix attractif

Sortie au début de l’année, la Radeon HD 5770 offre une série de performances équilibrées : pleinement compatible DirectX 11, elle dispose d’une consommation électrique maîtrisée ainsi que d’un fort potentiel d’overclocking. Sapphire l’a bien compris et a légèrement surcadencé la fréquence d’origine de la carte, en la dotant de son fameux système de refroidissement Vapor-X. Celui-ci garantit une excellente évacuation de la chaleur, sans vrombir dans un bruit assourdissant pour autant. La carte constitue ainsi un excellent investissement et s’avère capable de faire tourner la plupart des jeux récents dans des conditions décentes. à vous de jouer. l

Caractéristiques
AMD Radeon HD 5770, 1 Go de GDDR5, 2 DVI, HDMI, DisplayPort, consommation 145 watts..

PowerColor Radeon HD 4890 PCS – Le haut de gamme de l’année dernière

La sortie des cartes DirectX 11 a donné un coup de balai à la gamme d’AMD-ATI : on retrouve désormais la très performante Radeon HD 4890 aux alentours de 170 euros, alors qu’elle en coûtait plus du double, il y a un an ! Une vraie aubaine.

Caractéristiques
AMD Radeon HD 4890, 1 Go de GDDR5, 2 DVI, S-Video, consommation 165 watts

MSI Radeon R7770 Hawk – Adoptez un bon standarden toute sérénité

Concurrent direct de la Radeon HD 5770 de Sapphire, le modèle de MSI en emprunte la philosophie : un épais système de refroidissement garantit une bonne évacuation de la chaleur et un excellent potentiel pour l’overclocking. Une bonne affaire.

Caractéristiques
AMD Radeon HD 5770, 1 Go de GDDR5, DVI, HDMI, DisplayPort, consommation 145 watts…

PNY GeForce GTX 460 768 Mo – Une efficacité tout à fait remarquable

Seconde déclinaison de la nouvelle GeForce GTX 460 de nVidia, la carte de PNY reprend le design standard conçu par la firme au caméléon. Elle tutoie les performances d’une Radeon HD 5850 et prend le dessus par rapport à la GeForce GTX 465, plus récente.

Caractéristiques
Nvidia GeForce GTX 460, 768 Mo de GDDR5, 2 DVI, HDMI, consommation 150 watts.

HIS Radeon HD 5770 – D’honnêtes résultatspour un prix planche

Parmi les trois Radeon HD 5770 qui figurent dans le comparatif, cette carte est la plus abordable : le constructeur a préservé le design standard conçu par AMD, sans lui adjoindre de ventilateur complémentaire. Son potentiel d’overclocking s’en trouve limité.

Caractéristiques
AMD Radeon HD 5770, 1 Go de GDDR5, 2 DVI, HDMI, DisplayPort, consommation 145 watts.

PowerColor Radeon HD 5750 SCS3 – Compétitive et bien équilibrée

S’il ne s’agit pas de la déclinaison la plus performante de la puce d’AMD dans cette gamme de prix, la Radeon HD 5750 offre des performances équilibrées et permet de profiter d’une compatibilité totale DirectX 11. Le système de refroidissement pèse son prix.

Caractéristiques
AMD Radeon HD 5750, 1 Go de GDDR5, 2 DVI, HDMI, DisplayPort, consommation 140 watts.

HIS Radeon HD 5750 ICEQ – Quand le silence est d’or, la connectique s’en ressent

Reprenant le modèle précédent, cette Radeon HD 5750 s’illustre par son excellent système de refroidissement qui garantit un usage quasi inaudible. Dommage que cet équipement se fasse au détriment de la connectique et d’un prix un peu élevé.

Caractéristiques
AMD Radeon HD 5750, 1 Go de GDDR5, DVI, HDMI, DisplayPort, consommation 140 watts.

29 cartes graphiques testées

Dopez votre PC à la 3D

Difficile de faire un choix dans l’offre pléthorique de ce marché qui renoue avec un essor conséquent grâce à plusieurs phénomènes. Le premier tient au succès de Windows 7 et à sa prise en charge du GPU comme un véritable coprocesseur de calcul. Désormais, même avec une carte graphique d’entrée de gamme, il est possible de décoder des vidéos en haute définition sans la moindre saccade et sans surcharger le processeur ! ATI/AMD a préféré jouer la carte de la puissance, caracolant seul en tête avec sa ligne de produits compatibles DirectX 11. Le rythme de sortie a été effréné et la famille des Radeon HD 5000 s’est considérablement agrandie en s’adressant à tous les publics. Asphyxié par l’offre de la concurrence et empêtré dans des retards, nVidia a tardé à produire ses premières cartes DirectX 11, préférant maintenir sa génération précédente de produits. La politique de la firme au caméléon n’est pas illogique pour autant : nVidia a souhaité explorer des voies parallèles, comme la 3D relief, le calcul GPU avec CUDA ou la gestion de la PhysX. Depuis mars dernier, ses premières GeForce de série 400 lui ont toutefois permis de s’aventurer sur le terrain de DirectX 11 et de tutoyer d’excellentes performances… au prix d’une consommation électrique et d’une surchauffe non-négligeables. La situation s’équilibre cependant avec de nouveaux modèles qui ont vu le jour dans le courant de l’été. Mais avant de casser votre tirelire pour vous offrir la plus puissante des cartes de ce dossier, il vous faudra déterminer votre budget ainsi que l’utilisation à laquelle vous destinez votre PC.

Ces cartes prennent en charge l’affichage des jeux en 3D et la lecture des films en HD.

le savoir-faire des constructeursCar si votre activité principale consiste à décoder des films HD, inutile de vous ruiner. Dans ce cas de figure, optez pour des cartes à moins de 100 euros, elles vous apporteront une totale ­satisfaction pour une somme abordable. Si vous êtes un joueur occasionnel, mais exigeant, pas d’hésitation : le segment des cartes milieu de gamme à plus de 100 euros est tout indiqué. Vous y trouverez un panel très large de performances et une fourchette de prix qui l’est tout autant. Quant au segment haut de gamme, on touche ici à la passion. Les cartes graphiques les plus puissantes affichent un prix élevé et n’apportent des gains que dans des cas particuliers, comme la très haute résolution avec filtrages activés au plus haut niveau, et les jeux de dernière génération. Reste que les jeux seront le maître étalon dans le choix de votre carte. Vous êtes amateur de jeux basiques, comme Les Sims 3 ou encore WoW : les cartes d’entrée de gamme seront suffisantes. En revanche, si vous aimez les jeux à la troisième personne, comme Mass ­Effect 2, Avatar ou encore les FPS avec des résolutions moyennes, visez sans la moindre hésitation le segment intermédiaire et ajustez votre choix en fonction de votre budget, vous ne pouvez pas faire d’erreurs. Si, en revanche, vous êtes un fan de FPS gourmands et de très haute résolution, le segment haut de gamme sera pour vous tout indiqué. Toutefois, ­privilégiez les modèles compatibles DirectX 11, qui auront une durée de vie bien supérieure.

Les points à surveiller

L’API directX

Nous sommes à la charnière entre deux générations de puces graphiques. Les cartes ATI figurent parmi les premières à être compatibles avec DirectX 11, exploité par les derniers jeux comme DiRT 2. Désormais, nVidia a rattrapé son retard avec la série des GeForce 4xx, même si les performances extrêmes restent l’apanage d’ATI. nVidia se distingue, toutefois, en proposant des fonctionnalités complémentaires comme PhysX ou CUDA.

Les pilotes

Encore plus que par le passé, le maintien des suites de pilotes à jour est primordial pour garantir des performances optimales aux cartes graphiques modernes. Lors de l’installation, laissez donc de côté la « vieille » version du pilote donnée sur le CD, et téléchargez sur le site du concepteur de la puce la toute dernière version des programmes afin de bénéficier des ultimes corrections de bug, ou des nouvelles fonctionnalités.

Le meilleur des deux mondes

Moyennant un budget important, vous pouvez doper les performances 3D de votre PC en appariant deux cartes graphiques. Jusqu’à présent, vous ne pouviez qu’opter pour deux modèles ATI/AMD ou nVidia identiques. Le constructeur Lucid a dynamisé ce marché avec sa puce Hydra, une solution originale, qui permet de coupler deux cartes de marques différentes. Vous pouvez ainsi réexploiter une ancienne carte graphique en marge d’un modèle flambant neuf ! Vous profiterez des progrès technologiques des deux marques et associerez la gestion des effets PhysX ou du calcul CUDA (l’apanage de nVidia) aux performances d’un modèle ATI. MSI figure parmi les premiers constructeurs à intégrer cette technologie avec sa carte mère Big Bang Fuzion sur socket 1156.

Des modèles d’entrée de gamme

On vous présente ici une sélection des meilleures cartes graphiques à prix plancher.

Dans cette gamme de prix, on trouve essentiellement des cartes d’entrée de gamme. Polyvalentes et peu gourmandes en énergie, elles se destinent essentiellement à des PC Media Center et à des configurations d’entrée de gamme. Elles sont capables de bien des choses, comme jouer certes, mais dans des proportions limitées. N’espérez pas, avec ces puces de faible puissance, faire fonctionner des jeux exigeants en calcul et en textures, surtout sur des écrans de résolution moyenne ou élevée. Il vous faudra complètement oublier les titres phares et gourmands en ressources de calcul. Bioshock 2 ou Mass Effect 2 sont à proscrire sous peine de mettre votre machine hors service, ou de vivre une expérience de jeu assez médiocre. Vous pourrez jouer en mettant les réglages du jeu à zéro, mais vous perdrez alors l’ambiance et la beauté des décors. Non, les hits appréciables avec ces cartes à petit prix sont des titres comme Les Sims 3 ou l’indétrônable WoW. Des séances de cinéma avant toutCes jeux, qui correspondent en terme d’affichage aux capacités de ces cartes aux tarifs très abordables, réclament peu de ressources de calcul. Au-delà du jeu, les utilisations les plus courantes, telles la bureautique, sont parfaitement supportées et ne sont pas influencées par la puissance, même modeste, des circuits graphiques de cette catégorie. Le domaine d’excellence de ces produits accessibles est sans aucun doute la vidéo HD. En effet, toutes les cartes présentées ici dopent les performances d’un PC accusant plusieurs années, en lui greffant notamment un port HDMI. Pratique pour le relier au téléviseur du salon ! Elles permettent également d’exploiter le calcul parallèle sous Windows 7, déchargeant ainsi le processeur central des opérations courantes. Grâce à leur format réduit, vous pourrez, dans l’optique d’une machine multimédia, les intégrer dans un petit boîtier qui prendra place sous votre téléviseur. Leur consommation électrique étant particulièrement réduite, elles seront bienvenues en ces temps difficiles.

Les jeux pour cette catégorie

Les Sims 3

C’est le jeu léger par excellence, qui est à même de fonctionner sur n’importe quelle carte.

Wow

World of Warcraft est le jeu vidéo le plus joué au monde. Et les développeurs se sont efforcés de proposer au plus grand nombre une expérience de jeu agréable et divertissante.

Sapphire Radeon HD 5750 512 Mo – Un bon classiqueà moindre coût

Figurant parmi les modèles de référence de l’entrée de gamme du côté d’AMD-ATI, la Radeon HD 5750 permet de s’équiper d’une carte moderne et réactive, pleinement compatible avec DirectX 11. La déclinaison de Sapphire reprend le design de base du constructeur, en lui adjoignant les services d’un système de refroidissement fait maison : la chaleur dégagée n’est pas excessive et la carte sait se faire discrète. Vous pouvez, par ailleurs, facilement l’overclocker et ainsi vous essayer à la plupart des jeux récents, dans des conditions parfaitement tolérables. De quoi se composer un PC polyvalent, orienté vers le multimédia !

Caractéristiques
AMD Radeon HD 5750, 512 Mo de GDDR5, DVI, HDMI, DisplayPort, consommation 108 watts.

PowerColor Radeon HD 5670 512 Mo – Pour donner des couleurs à votre PC

Récente déclinaison du GPU d’AMD-ATI, la Radeon HD 5670 se positionne comme l’une des cartes DirectX 11 les plus accessibles du marché. Très peu encombrante avec ses 16,8 cm de long et ses 230 grammes, elle se démarque par sa consommation électrique maîtrisée : vous l’intégrerez sans encombre dans un petit boîtier Media Center et vous disposerez d’une sortie HDMI en prime. Les performances dans les jeux sont évidemment en retrait, mais elle parvient tout de même à faire tourner des FPS récents à un ­faible niveau de détails. Une carte à ­privilégier pour le multimédia ou pour booster les performances d’un PC ­accusant plusieurs années.

Caractéristiques
AMD Radeon HD 5670, 512 Mo de GDDR5, DVI, HDMI, DisplayPort, consommation 61 watts.

Sapphire Radeon HD 4850 Vapor-X 512 Mo – L’arrière-garde a encore du répondant

S’il s’agit encore d’une carte d’ancienne génération, cette déclinaison signée Sapphire brille par son système de refroidissement et son overclocking : dans cette gamme de prix, elle brille dans les jeux DirectX 9 et 10.1 et vous permet ainsi de vous adonner à certains titres récents, comme Dragon Age. l

Caractéristiques
AMD Radeon HD 4850, 512 Mo de GDDR3, DVI, HDMI, VGA, consommation 110 watts.

PNY GeForce GT240 1 Go – Des performances équilibrées au juste prix

Si vous consacrez l’essentiel de votre temps à visionner des vidéos HD ou à effectuer des montages vidéo, envisagez l’achat de cette carte appartenant à l’ancienne génération de nVidia. Vous profiterez d’un large potentiel avec la technologie Cuda, qui ­accélère ce type d’opérations.

Caractéristiques
Nvidia GeForce GT240, 1 Go de GDDR3, DVI, HDMI, VGA, consommation 110 watts.

Comparatif express: alimentations pc de 1 000 watts et plus

Les jeux vidéo étant toujours plus réalistes, une configuration véloce est indispensable pour en profiter. Mais gare à la puissance de l’alimentation !

Les jeux vidéo sont si réalistes qu’on les confond parfois avec des films. Mais avant d’arriver à cette qualité d’affichage, il faut une configuration qui tienne la route. Et, dans ce domaine, il faut sélectionner des composants haut de gamme, voire les multiplier. Or, une telle accumulation de composants augmente considérablement le besoin en puissance électrique. Il y a un an, quand 500 watts suffisaient pour une configuration musclée, il est désormais nécessaire d’augmenter cette puissance de 300 watts. Et encore, si vous comptez utiliser deux cartes graphiques de dernière génération accompagnées d’autant de disques durs et d’un processeur six cœurs, n’espérez pas faire démarrer votre machine avec une alimentation de 800 watts. Si tant est qu’elle démarre, son plantage est assuré à la première sollicitation des composants, notamment des cartes graphiques.

Jetez un œil au rendement électrique

C’est pour toutes ces raisons que des modèles d’alimentations de 1 000 à 1 300 watts ont vu le jour. Cependant, elles ne sont pas sans poser quelques problèmes. La première concerne directement votre facture électrique qui se voit grossir. Fort heureusement, toutes les alimentations de ce comparatif répondent à la certification 80Plus. Celle-ci indique son rendement. Si les modèles d’entrée de gamme affichent un rendement électrique ne dépassant pas les 60% à 70 %, les modèles certifiés 80Plus délivrent au moins 80 % de l’énergie engloutie. Cette certification se décline en trois niveaux : Bronze (82 %), Argent (85 %) et Or (87 %). Autre conséquence : ces alimentations présentent des dimensions hors norme.

Si votre alimentation actuelle prend place dans le haut du boîtier, il se peut que son installation soit impossible. En revanche, les boîtiers installant les alimentations dans la partie basse acceptent pour la plupart ces modèles de grande taille. Enfin, ces alimentations jouent aussi le rôle de convecteur car elles dégagent de nombreuses calories. Il est donc impératif de disposer d’un boîtier bien ventilé, sous peine de plantages intempestifs.

Comment on a testé

Plateforme de test dLa Plateforme de tests
Pour évaluer les performances de chaque alimentation, nous avons utilisé une plateforme composée d’un processeur Intel Core-i7 2600 cadencé à 3,4 GHz, d’une carte mère Asus P8P67 et de 4 Go de DDR3 Corsair Dominator. Pour compléter cette configuration, nous avons utilisé
un disque dur de 1 To cadencé à 7 200 trs/min et de deux cartes graphiques ATI Radeon HD6870.

Les mesures

Sur le terrain des performances, nous avons relevé les tensions délivrées sur chacun des rails (12 V, 5 V, 3,3 V et -12 V) à vide et en charge. En plus de ces mesures, nous avons relevé le bruit de fonctionnement sans sollicitation dans un premier temps et après une heure d’usage intensif dans un second temps. Enfin, nous avons utilisé ce même procédé pour relever les températures de fonctionnement.

Les tests pratiques

Au-delà des performances brutes de chaque alimentation, nous avons pris en compte leur facilité d’installation. D’ailleurs, deux des modèles ont d’emblée été pénalisés en raison de leur taille hors norme ; ils auraient nécessité des boîtiers adaptés. Nous avons également tenu compte de la richesse de la connectique.

Corsair Gold AX 1200W
Caractéristiques
1 200 W, 20 x 15 x 8,5 cm, 80+Gold,
6 PCI-E 8 broches, 16 SATA, 12 Molex, ventilateur de 14 cm.
• La modularité totale
• La connectique très riche
• La consommation contenue
• Le bilan énergétique
• L’encombrement
Cooler Master Silent Pro Gold 1 200 W
Caractéristiques
1 200 W, 18 x 15 x 8,5 cm, 80+Gold,
4 PCI-E 8 broches, 4 PCI-E 6 broches,
9 SATA, 4 Molex, ventilateur de 13,5 cm.
• La tension très stable
• La consommation au repos
• Le bon rendement
• La connectique un peu juste
• La température en fonctionnement
Thermaltake Toughpower 1 350 W
Caractéristiques
1 350 W, 20 x 15 x 8,5 cm, 80+Silver,
6 PCI-E 8 broches, 12 Sata, 8 Molex, ventilateur de 14 cm.
• La haute puissance
• Le bilan énergétique modéré
• Très silencieuse
• Le prix exorbitant
• Les dimensions imposantes
Enermax Revolution 85+ ERV 1 020 W
Caractéristiques
1 020 W, 18 x 15 x 8,5 cm, 80+Silver,
6 PCI-E 8 broches, 12 SATA, 6 Molex, ventilateur de 13,5 cm.
• La consommation très faible
• Le système de temporisation
• Le rapport prix / puissance
• La connectique réduite
• Elle chauffe un peu trop

Bonus

Consommation et rejet de CO²

La consommation de chaque alimentation a été mesurée à vide et avec notre plateforme de référence. Avec cette dernière, nous avons effectué un relevé PC allumé, mais sans activité (Idle) et en charge (3DMark et CPUBurn en action). Avec ces valeurs, nous avons pu estimer son bilan carbone (rejet de CO²). Nous sommes partis du principe que le PC fonctionnait 5 h par jour en Idle et 2 h en usage intensif à raison de 5 jours par semaine. Nous avons également pris le parti que 1 kilowatt/heure correspond à 650 g de CO². Ce chiffre varie en fonction de l’usage des différentes énergies (fossiles, nucléaire, hydraulique, etc.) de votre fournisseur.