12 disques durs de 500 Go et plus

Comparatif : 12 disques durs de 500 Go et plus

Les disques de 500 Go à 1 To donnent un nouveau souffle aux PC congestionnés. Ils affichent un rapport capacité/prix des plus séduisants. Nous avons testé les derniers modèles pour vous aider à bien choisir.

Une capacité de 500, 750 ou 1 000 Go (1 To) sur un simple disque de 3,5″ ! La course effrénée au gigaoctet semble sans limite dans le domaine du stockage magnétique. Pourtant, on aurait pu penser il y a encore quelques mois qu’on allait vite toucher aux limites physiques de densité surfacique (quantité de bits stockés sur une même surface), liées notamment à l’effet super paramagnétique. Il n’en est rien, heureusement. Les laboratoires de recherche ont trouvé une solution miracle pour repousser la limite : stocker non plus seulement horizontalement par cercles concentriques sur le disque, mais aussi de façon perpendiculaire par rapport à sa surface. Ainsi, les particules magnétiques sont empilées les unes sur les autres, ce qui permet d’en placer nettement plus sur une même surface. Résultat : en utilisant des plateaux de même dimension que par le passé, on peut pousser la capacité de stockage de chacun jusqu’à 250 Go. Quitte à ne plus produire que des plateaux de même type dans un souci d’économie d’échelle… À l’arrivée, il suffit pour le constructeur de réunir deux plateaux pour produire un disque de 500 Go, et quatre pour un modèle de 1 To. De la même façon, les interfaces des disques ont tendance à se standardiser autour du SATA. La plupart des disques récents ne sont ainsi proposés qu’avec cette interface, reléguant l’Ultra ATA au rang d’antiquité. Voilà pourquoi les prix au Go se sont effondrés ces derniers mois. On voit aujourd’hui des unités de 1 To à 154 €, mais surtout des modèles de 500 Go à moins de 65 € pour un coût au Go sauvegardé de seulement 13 centimes d’euro. Mais on pourrait se demander quel est l’intérêt de disposer de telles capacités dans un environnement domestique. Et pourtant, c’est bien là leur domaine de prédilection. Et pour cause. Qu’il s’agisse des photos issues d’appareils numériques à près de 10 millions de pixels, des collections de morceaux de musique MP3 et, bien sûr, des fichiers vidéo haute définition, chacun de nous manipule régulièrement des centaines de Go, parfois sans s’en rendre compte. Même les logiciels ont eu tendance à l’embonpoint ces dernières années. Pour seul exemple, Windows Vista requiert à lui seul près de 16 Go d’espace disque et pas moins de 40 Go avec les logiciels de base.

Comment faire le bon choix entre les différents modèles
Le disque dur d’un PC, quel qu’il soit, reste de loin le maillon faible de la configuration au plan de la performance (rapport d’un million entre la nanoseconde des composants électroniques et la milliseconde des disques durs). C’est pourquoi les constructeurs ont tendance à ajouter sur leurs disques une mémoire électronique (mémoire cache), afin de minimiser le temps d’accès moyen aux données et de maximiser le débit. C’est la quantité de cette mémoire cache intégrée qui fait principalement la différence entre les disques de même capacité. C’est aussi elle qui explique en général les écarts de prix. Ensuite, les différences sont davantage à chercher du côté environnemental : la consommation électrique, la température, ou le bruit en fonctionnement peuvent ainsi faire la différence, surtout si vous envisagez d’insérer plusieurs disques dans votre machine. Pour que vous puissiez faire le bon choix, nous avons comparé dans les pages qui suivent 12 unités (11 disques de 3,5 pouces et un de 2,5 pouces de dernière génération) aux capacités de 500 Go à 1 To sur interface SATA 2, qui émanent de tous les acteurs du marché. Vous ne trouverez en revanche aucune unité Maxtor (du groupe Seagate) dans cette étude, les disques de la marque étant en fait des mécaniques Seagate réétiquetées (par exemple : le DiamondMax 22 de Maxtor n’est autre qu’un Barracuda 7200.11). Ils sont vendus moins cher, mais ne bénéficient que d’une garantie de 3 ans, contre 5 pour les unités Seagate. Signalons que nous avons dû acheter certaines unités dans le commerce, Samsung et Seagate n’ayant pu nous fournir dans les délais leurs 500 Go, pourtant largement disponibles chez les commerçants au moment de notre étude.

Apprendre le montage vidéo en suivant des tutos en ligne
Créer une table des matières dans Word