29 cartes graphiques testées

Dopez votre PC à la 3D

Difficile de faire un choix dans l’offre pléthorique de ce marché qui renoue avec un essor conséquent grâce à plusieurs phénomènes. Le premier tient au succès de Windows 7 et à sa prise en charge du GPU comme un véritable coprocesseur de calcul. Désormais, même avec une carte graphique d’entrée de gamme, il est possible de décoder des vidéos en haute définition sans la moindre saccade et sans surcharger le processeur ! ATI/AMD a préféré jouer la carte de la puissance, caracolant seul en tête avec sa ligne de produits compatibles DirectX 11. Le rythme de sortie a été effréné et la famille des Radeon HD 5000 s’est considérablement agrandie en s’adressant à tous les publics. Asphyxié par l’offre de la concurrence et empêtré dans des retards, nVidia a tardé à produire ses premières cartes DirectX 11, préférant maintenir sa génération précédente de produits. La politique de la firme au caméléon n’est pas illogique pour autant : nVidia a souhaité explorer des voies parallèles, comme la 3D relief, le calcul GPU avec CUDA ou la gestion de la PhysX. Depuis mars dernier, ses premières GeForce de série 400 lui ont toutefois permis de s’aventurer sur le terrain de DirectX 11 et de tutoyer d’excellentes performances… au prix d’une consommation électrique et d’une surchauffe non-négligeables. La situation s’équilibre cependant avec de nouveaux modèles qui ont vu le jour dans le courant de l’été. Mais avant de casser votre tirelire pour vous offrir la plus puissante des cartes de ce dossier, il vous faudra déterminer votre budget ainsi que l’utilisation à laquelle vous destinez votre PC.

Ces cartes prennent en charge l’affichage des jeux en 3D et la lecture des films en HD.

le savoir-faire des constructeursCar si votre activité principale consiste à décoder des films HD, inutile de vous ruiner. Dans ce cas de figure, optez pour des cartes à moins de 100 euros, elles vous apporteront une totale ­satisfaction pour une somme abordable. Si vous êtes un joueur occasionnel, mais exigeant, pas d’hésitation : le segment des cartes milieu de gamme à plus de 100 euros est tout indiqué. Vous y trouverez un panel très large de performances et une fourchette de prix qui l’est tout autant. Quant au segment haut de gamme, on touche ici à la passion. Les cartes graphiques les plus puissantes affichent un prix élevé et n’apportent des gains que dans des cas particuliers, comme la très haute résolution avec filtrages activés au plus haut niveau, et les jeux de dernière génération. Reste que les jeux seront le maître étalon dans le choix de votre carte. Vous êtes amateur de jeux basiques, comme Les Sims 3 ou encore WoW : les cartes d’entrée de gamme seront suffisantes. En revanche, si vous aimez les jeux à la troisième personne, comme Mass ­Effect 2, Avatar ou encore les FPS avec des résolutions moyennes, visez sans la moindre hésitation le segment intermédiaire et ajustez votre choix en fonction de votre budget, vous ne pouvez pas faire d’erreurs. Si, en revanche, vous êtes un fan de FPS gourmands et de très haute résolution, le segment haut de gamme sera pour vous tout indiqué. Toutefois, ­privilégiez les modèles compatibles DirectX 11, qui auront une durée de vie bien supérieure.

Les points à surveiller

L’API directX

Nous sommes à la charnière entre deux générations de puces graphiques. Les cartes ATI figurent parmi les premières à être compatibles avec DirectX 11, exploité par les derniers jeux comme DiRT 2. Désormais, nVidia a rattrapé son retard avec la série des GeForce 4xx, même si les performances extrêmes restent l’apanage d’ATI. nVidia se distingue, toutefois, en proposant des fonctionnalités complémentaires comme PhysX ou CUDA.

Les pilotes

Encore plus que par le passé, le maintien des suites de pilotes à jour est primordial pour garantir des performances optimales aux cartes graphiques modernes. Lors de l’installation, laissez donc de côté la « vieille » version du pilote donnée sur le CD, et téléchargez sur le site du concepteur de la puce la toute dernière version des programmes afin de bénéficier des ultimes corrections de bug, ou des nouvelles fonctionnalités.

Le meilleur des deux mondes

Moyennant un budget important, vous pouvez doper les performances 3D de votre PC en appariant deux cartes graphiques. Jusqu’à présent, vous ne pouviez qu’opter pour deux modèles ATI/AMD ou nVidia identiques. Le constructeur Lucid a dynamisé ce marché avec sa puce Hydra, une solution originale, qui permet de coupler deux cartes de marques différentes. Vous pouvez ainsi réexploiter une ancienne carte graphique en marge d’un modèle flambant neuf ! Vous profiterez des progrès technologiques des deux marques et associerez la gestion des effets PhysX ou du calcul CUDA (l’apanage de nVidia) aux performances d’un modèle ATI. MSI figure parmi les premiers constructeurs à intégrer cette technologie avec sa carte mère Big Bang Fuzion sur socket 1156.

Des modèles d’entrée de gamme

On vous présente ici une sélection des meilleures cartes graphiques à prix plancher.

Dans cette gamme de prix, on trouve essentiellement des cartes d’entrée de gamme. Polyvalentes et peu gourmandes en énergie, elles se destinent essentiellement à des PC Media Center et à des configurations d’entrée de gamme. Elles sont capables de bien des choses, comme jouer certes, mais dans des proportions limitées. N’espérez pas, avec ces puces de faible puissance, faire fonctionner des jeux exigeants en calcul et en textures, surtout sur des écrans de résolution moyenne ou élevée. Il vous faudra complètement oublier les titres phares et gourmands en ressources de calcul. Bioshock 2 ou Mass Effect 2 sont à proscrire sous peine de mettre votre machine hors service, ou de vivre une expérience de jeu assez médiocre. Vous pourrez jouer en mettant les réglages du jeu à zéro, mais vous perdrez alors l’ambiance et la beauté des décors. Non, les hits appréciables avec ces cartes à petit prix sont des titres comme Les Sims 3 ou l’indétrônable WoW. Des séances de cinéma avant toutCes jeux, qui correspondent en terme d’affichage aux capacités de ces cartes aux tarifs très abordables, réclament peu de ressources de calcul. Au-delà du jeu, les utilisations les plus courantes, telles la bureautique, sont parfaitement supportées et ne sont pas influencées par la puissance, même modeste, des circuits graphiques de cette catégorie. Le domaine d’excellence de ces produits accessibles est sans aucun doute la vidéo HD. En effet, toutes les cartes présentées ici dopent les performances d’un PC accusant plusieurs années, en lui greffant notamment un port HDMI. Pratique pour le relier au téléviseur du salon ! Elles permettent également d’exploiter le calcul parallèle sous Windows 7, déchargeant ainsi le processeur central des opérations courantes. Grâce à leur format réduit, vous pourrez, dans l’optique d’une machine multimédia, les intégrer dans un petit boîtier qui prendra place sous votre téléviseur. Leur consommation électrique étant particulièrement réduite, elles seront bienvenues en ces temps difficiles.

Les jeux pour cette catégorie

Les Sims 3

C’est le jeu léger par excellence, qui est à même de fonctionner sur n’importe quelle carte.

Wow

World of Warcraft est le jeu vidéo le plus joué au monde. Et les développeurs se sont efforcés de proposer au plus grand nombre une expérience de jeu agréable et divertissante.

Sapphire Radeon HD 5750 512 Mo – Un bon classiqueà moindre coût

Figurant parmi les modèles de référence de l’entrée de gamme du côté d’AMD-ATI, la Radeon HD 5750 permet de s’équiper d’une carte moderne et réactive, pleinement compatible avec DirectX 11. La déclinaison de Sapphire reprend le design de base du constructeur, en lui adjoignant les services d’un système de refroidissement fait maison : la chaleur dégagée n’est pas excessive et la carte sait se faire discrète. Vous pouvez, par ailleurs, facilement l’overclocker et ainsi vous essayer à la plupart des jeux récents, dans des conditions parfaitement tolérables. De quoi se composer un PC polyvalent, orienté vers le multimédia !

Caractéristiques
AMD Radeon HD 5750, 512 Mo de GDDR5, DVI, HDMI, DisplayPort, consommation 108 watts.

PowerColor Radeon HD 5670 512 Mo – Pour donner des couleurs à votre PC

Récente déclinaison du GPU d’AMD-ATI, la Radeon HD 5670 se positionne comme l’une des cartes DirectX 11 les plus accessibles du marché. Très peu encombrante avec ses 16,8 cm de long et ses 230 grammes, elle se démarque par sa consommation électrique maîtrisée : vous l’intégrerez sans encombre dans un petit boîtier Media Center et vous disposerez d’une sortie HDMI en prime. Les performances dans les jeux sont évidemment en retrait, mais elle parvient tout de même à faire tourner des FPS récents à un ­faible niveau de détails. Une carte à ­privilégier pour le multimédia ou pour booster les performances d’un PC ­accusant plusieurs années.

Caractéristiques
AMD Radeon HD 5670, 512 Mo de GDDR5, DVI, HDMI, DisplayPort, consommation 61 watts.

Sapphire Radeon HD 4850 Vapor-X 512 Mo – L’arrière-garde a encore du répondant

S’il s’agit encore d’une carte d’ancienne génération, cette déclinaison signée Sapphire brille par son système de refroidissement et son overclocking : dans cette gamme de prix, elle brille dans les jeux DirectX 9 et 10.1 et vous permet ainsi de vous adonner à certains titres récents, comme Dragon Age. l

Caractéristiques
AMD Radeon HD 4850, 512 Mo de GDDR3, DVI, HDMI, VGA, consommation 110 watts.

PNY GeForce GT240 1 Go – Des performances équilibrées au juste prix

Si vous consacrez l’essentiel de votre temps à visionner des vidéos HD ou à effectuer des montages vidéo, envisagez l’achat de cette carte appartenant à l’ancienne génération de nVidia. Vous profiterez d’un large potentiel avec la technologie Cuda, qui ­accélère ce type d’opérations.

Caractéristiques
Nvidia GeForce GT240, 1 Go de GDDR3, DVI, HDMI, VGA, consommation 110 watts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *