Les imprimantes multifonctions

9 modèles exceptionnels

Bien que prioritairement destinés à la bureautique, ces appareils ont une belle polyvalence. Mais leurs performances ne se valent pas.
En raison de leur polyvalence, les imprimantes multifonctions ont toujours été plus attractives que les imprimantes « tout court ». Leur prix moyen est de ce fait continuellement en baisse et désormais inférieur à celui des imprimantes : 89 euros contre 125 euros, selon le dernier rapport de GfK. C’est à ce niveau de prix que se situent les neuf modèles comparés dans ce dossier.
La plupart possèdent de réels atouts dans l’impression de photos (lecteur de cartes mémoire, impression autonome via l’écran, etc.), mais, dans cette gamme de prix, ces multifonctions sont avant tout dédiées à la bureautique. Elles ne comptent en général que quatre cartouches et, à l’exception de la Stylus SX525W d’Epson, elles sont équipées d’un scanner à 1 200 points par pouce (ppp). C’est suffisant pour des photocopies, mais pas assez pour agrandir les détails d’une petite photographie.

Jetez un œil aux vitesses d’impression

La MFC-J265W est quant à elle l’unique bénéficiaire d’un fax couleur, indice supplémentaire de sa
vocation semi-professionnelle. Dans ce cadre, si la productivité a son importance, il faut prêter attention aux vitesses d’impression et de numé-risation. On observe en effet de grandes disparités et ce n’est pas toujours une question de prix. À titre d’exemple, la S305 de Lexmark est deux à trois fois plus rapide que la MFC-J265W de Brother, pourtant un peu plus chère !
Lorsqu’on imprime des volumes conséquents tous les mois, c’est un critère à ne pas prendre à la légère. On constate aussi que le recto verso automatique n’est pas toujours de la partie, même pour des modèles vendus une centaine d’euros. La connectivité réseau est un autre élément à prendre en considération si l’imprimante doit être partagée entre plusieurs utilisateurs. Pour ce faire, elle sera le plus souvent en wifi, ce qui a, bien sûr, un impact sur le prix.

A la loupe

L’équipement

Écran, lecteur de cartes, recto verso automatique, etc. Vérifiez la présence de ces options si vous en avez besoin.

Le réseau

Une connexion wifi ou ethernet est indispensable pour partager l’imprimante en réseau.

Lexmark Impact S305

Lexmark Impact S305

De la vitesse et de la qualité

Le prix de la S305 la situe vers le milieu de gamme de l’imprimante bureautique. C’est donc en toute logique que ce modèle de Lexmark embarque le wifi. À ce titre, la S305 est susceptible d’intégrer un réseau domestique afin d’être disponible pour n’importe quel ordinateur de la maison. Ce qui est moins logique, ce sont la taille et la qualité de l’écran, qui n’affiche que deux misérables lignes monochromes. Pour autant, les divers paramétrages demeurent intuitifs, même s’ils sont relativement longs à définir. Toutefois, n’espérez pas l’utiliser pour sélectionner des photos en vue de les imprimer. Question rapidité, en revanche, la S305 est une véritable petite fusée, qui met moins de 90 secondes, par exemple, à débiter un tirage photo A4. Qui plus est, la qualité est au rendez-vous. Dernier gros atout : la garantie de trois ans.

Caractéristiques

Impression / numérisation : 4 800 x 1 200 / 1 200 x 2 400 ppp
4 cartouches – écran 2 lignes – 46 x 33,8 x 17,8 cm – 6,5 kg

Canon MG5150

Canon MG5150

Un excellent compromis

Hormis le wifi sur lequel elle fait l’impasse, la MG5150 possède un équipement complet digne d’intérêt : un écran de 6 cm orientable, la possibilité d’imprimer en recto verso, une double cassette de chargement pour le papier, etc. Elle se distingue également par ses cinq cartouches : cyan, magenta, jaune et noir, plus une seconde cartouche noire à base de pigments pour des documents monochromes de qualité. En modes bureautique et photographique, c’est effectivement le cas, les épreuves sont de très belle facture. Quant à la vitesse d’impression, elle est inégale : assez lente pour la couleur, rapide pour le monochrome. Dans l’ensemble, le scanner est également à son avantage. Enfin, la MG5150 se distingue par un bruit de fonctionnement plus discret que la moyenne. Le bilan est donc très positif.

Caractéristiques

Impression / numérisation : 9 600 x 2 400 / 1 200 x 2 400 ppp
5 cartouches séparées – écran 6 cm – 45,5 x 36,8 x 16 cm – 7,8 kg

Epson Stylus SX525WD

Epson Stylus SX525WD

La mieux équipée de toutes

Cette Stylus d’Epson est la grande sœur de la SX128 qui, étant donné son prix deux fois supérieur, est bien mieux achalandée. Il s’agit en effet d’une imprimante wifi/ethernet, donc partageable au sein d’un petit réseau domestique. Elle bénéficie en prime d’un large écran de 6,3 cm, d’un scanner à 2 400 ppp, de l’impression recto verso et d’une cassette à papier frontale qui simplifie le chargement. Si l’on excepte la partie scanner qui est un peu à la traîne, la SX525WD est globalement rapide, en particulier pour l’impression de texte (en noir et blanc comme en couleur). C’est tout à fait dans l’esprit de sa vocation bureautique. Du reste, elle se débrouille aussi très bien en mode photo, tant du point de vue de la rapidité que de la qualité des épreuves. Si seulement elle pouvait faire un peu moins de bruit…

Caractéristiques

Impression / numérisation : 5 760 x 1 440 / 2 400 x 2 400 ppp
4 cartouches – écran 6,3 cm – 44,5 x 35,9 x 6,4 cm – 6,2 kg

HP Photosmart Wireless e-All in One

HP Photosmart Wireless e-All in One

Des innovations inabouties

Si la Wireless e-All in One est banale d’un point de vue esthétique, elle ne l’est pas du tout d’un point de vue fonctionnel. Compatible wifi, elle se voit attribuer sa propre adresse e-mail ce qui permet d’imprimer des documents à distance depuis un autre ordinateur ou depuis un smartphone. Dans le même ordre d’idée, il est possible d’ajouter des applications tierces, comme Yahoo News, pour consulter les infos sur la Photosmart et les imprimer. C’est original, mais en réalité et en pratique, c’est inabouti et pas toujours très utile. De plus, étant donné le prix de vente, un mode recto verso aurait été le bienvenu. En ce qui concerne les performances, cette Photosmart est la plus rapide de ce dossier avec la S305 de Lexmark. Mais ce sont surtout les épreuves en mode texte qui sont réellement de bonne qualité.

Caractéristiques

Impression / numérisation : 4 800 x 1 200 / 1 200 x 2 400 ppp
4 cartouches – écran 6,1 cm – 45,2 x 41,9 x 18,8 cm – 6 kg

 

Brother MFC-J265W

Un fax couleur en supplément

Un fax couleur en supplément

La MFC-J625W est surprenante par sa compacité, car elle est 5 à 6 centimètres moins large que ses concurrentes, ce qui constitue un bel atout pour les bureaux les plus étroits. Autre avantage : son fax couleur, qui en fait un outil prioritairement bureautique et professionnel, auquel participe également le wifi intégré. C’est en toute logique dans ce registre que cette multifonction s’en sort le mieux, bien que la vitesse d’impression soit assez lente : plus de 2 minutes, notamment pour un document texte de 6 pages. La photo n’est pas non plus son fort, l’opération durant plus de 4 minutes pour un malheureux tirage A4. Le lecteur de cartes mémoire, l’écran de 5 cm et le port Pictbridge rappellent quand même que la MFC-J625W possède un équipement complet. Enfin, le bruit qu’elle émet est plutôt raisonnable.

Caractéristiques

Impression / numérisation : 6 000 x 1 200 / 1 200 x 2 400 ppp
4 cartouches – écran 4,8 cm – 39 x 36,8 x 15 cm – 6,9 kg

Canon MP280

Canon MP280

Un premier prix plutôt rapide

La MP280 est l’imprimante multifonction premier prix de Canon, ce qui se ressent aussitôt sur l’équipement. Il ne faut donc pas vous attendre à trouver un écran couleur : vous devrez vous contenter d’un afficheur monocaractère. N’espérez pas non plus un port Pictbridge, un lecteur de cartes mémoire ou le wifi. En outre, la MP280 ne dispose que de deux cartouches dont l’une regroupe les encres couleur. Il faudra donc la remplacer si une seule couleur vient à manquer. On voit ici tout l’intérêt d’opter pour des cartouches séparées. Par ailleurs, elle est très bruyante. Mais question performances, elle se situe dans une bonne moyenne et dépasse assez souvent la MG5150 (du même fabricant), pourtant plus chère. Si la qualité des tirages est un bon cran en déçà, le résultat est respectable vu le prix.

Caractéristiques

Impression / numérisation : 4 800 x 1 200 / 1 200 x 2 400 ppp
2 cartouches – 45 x 33,5 x 15,3 cm – 5,6 kg

HP Deskjet 2050

HP Deskjet 2050

Typique de l’entrée de gamme

A l’instar de la MP280 de Canon, la Deskjet 2050 est une multifonction à bas prix, qui se veut donc très basique. Par conséquent, il est inutile de chercher un écran ou un lecteur de cartes mémoire, car vous n’en trouverez pas. Le magasin papier est d’une capacité assez faible (60 feuilles maximum) et il n’y a que deux cartouches, dont une qui réunit les trois couleurs. Du côté des performances, il faut bien avouer que la Deskjet 2050 est assez lente, ce qui n’a rien d’étonnant. Vous devrez donc patienter plus de 90 secondes pour obtenir 6 pages monochromes et 3 minutes 30 secondes pour un tirage photo au format A4. Mais encore une fois, étant donné le prix modeste, c’est pardonnable, à plus forte raison pour un usage très ponctuel. Un bon point pour finir : le bruit de fonctionnement est très modéré.

Caractéristiques

Impression / numérisation : 4 800 x 1200 / 1 200 x 1200 ppp
2 cartouches – 42,7 x 40,6 x 24,9 cm – 3,6 kg

Brother DCP-J125

Brother DCP-J125

Un petit gabarit indolent

La DCP-J125 est la sœur jumelle de la MFC-J265W : même allure générale, même gabarit (peu encombrant d’ailleurs) et surtout même mé-canique d’impression puisque les résultats à nos tests sont eux aussi quasi identiques. Rappelons-en l’essentiel : il s’agit d’une imprimante assez lente en général, tant en mode bureautique qu’en mode photo. Il lui faut par exemple plus de 4 minutes pour sortir un tirage photo au format A4, alors que les meilleurs modèles sont deux à trois fois plus rapides. En bureautique, ce n’est pas folichon non plus et il n’y a guère que le scanner qui est un peu plus à son avantage. Moins chère que la MFC-J265W, la DCP-J125 perd au passage quelques fonctions, en l’occurrence le fax couleur et le wifi. Quant au bruit, il est assez fort, en tout cas supérieur à celui de sa congénère.

Caractéristiques
Impression / numérisation : 6 000 x 1 200 / 1 200 x 2 400 ppp
4 cartouches – écran 4,8 cm – 39 x 36,8 x 15 cm – 6,8 kg

Epson Stylus SX128

Epson Stylus SX128

Sa lenteur est exaspérante

Difficile de recommander la SX128, tant cette imprimante se distingue par sa vitesse indigente : il lui faut près de 5 minutes pour imprimer une photo A4 couleur en qualité normale. Une performance qui est nettement inférieure à la moyenne. Le constat est identiquement décevant pour les documents bureautiques en couleur. Le scanner ne se montre pas particulièrement rapide non plus, ce qui se ressent sur la rapidité des photocopies. Côté équipement, la SX128 possède un écran de 3,8 cm, hélas fixe, ainsi qu’un lecteur de cartes mémoire. Mine de rien, ces attributs matériels sont rarement présents dans cette gamme de prix. Le scanner, avec sa résolution de 1 200 ppp, est des plus classiques. Enfin, le wifi est absent, ce qui est logique vu le prix modique, et le niveau de bruit plutôt conséquent.

Caractéristiques

Impression / numérisation : 5 760 x 1 440 / 1 200 x 2 400 ppp
4 cartouches – écran 3,8 cm – 45 x 34,2 x 18,2 cm – 5,7 kg

Le son
Les périphériques réseau