Petits blocages impromptus

De temps en temps, Windows se fige pendant quelques secondes.

Pourquoi fait-il cela ? Comment fluidifier le système ?

Commencez par vérifier et défragmenter tous les lecteurs. Ouvrez le Poste de travail. Cliquez avec le bouton droit sur l’icône d’un lecteur et choisissez la commande Propriétés. Les boutons de la vérification et de la défragmentation sont dans l’onglet Outils. Le petit caprice de Windows persiste ? Ouvrez le Gestionnaire des tâches (avec Ctrl-Alt-Suppr) et activez l’onglet Processus. Cliquez deux fois de suite sur le titre Processus : ceux qui accaparent le plus le processeur sont en tête de liste. La prochaine fois que Windows se fige, vous identifierez le processus responsable car il sera au premier rang et affichera 100% dans la colonne Processeur. Deux hypothèses sont à envisager. Un : le nom du processus est significatif (par exemple, winword.exe, outlook.exe, iexplore.exe). Deux : le nom du processus n’évoque rien. Dans ce cas, voyez sur le site DOCmémo à quoi il correspond : www.docmemo.com/windows/processus.php. S’il s’agit d’un virus, mettez votre antivirus à jour et lancez un contrôle complet du disque dur. Si c’est un spyware, normalement, l’antivirus devrait le détecter mais vous pouvez complétez son action avec un antispyware. Téléchargez par exemple Spybot (www.safer-networking.org/fr/index.html). Installez le et exécutez un scan du disque dur. Si le processus qui fige Windows est généré par une application, essayez dans un premier temps de fermer le document ouvert. Si les blocages se reproduisent, réinstallez l’application. Il reste un dernier cas à envisager : le problème est dû au réseau local qui ne fonctionne pas au top niveau. Vérifiez les câbles ou la connexion sans fil.

12 disques durs de 500 Go et plus
Créer une table des matières dans Word